PRÉSENCE DE PROCESS : COMMENT GÉRER ? Question récurrente : nous sommes en train de réfléchir à la participation de nos bâtiments à la prochaine édition CUBE.S et nous nous posons la question suivante sur leur éligibilité au concours : l’un de nos bâtiments héberge à la fois des activités tertiaires et des activités de production. Est-il éligible au concours ?

Publication : le 04/07/2020 à 17 h 31 min

Le tertiaire « pur » n’existe pas et nous avons dès la première édition travaillé avec de nombreux bâtiments comprenant une certaine proportion de process (laboratoires, ateliers, reprographies, salles informatiques, machines de tri, etc.), parfois relativement énergivore. Nous avions vérifié au préalable que :

  • soit l’activité hébergée était à peu près constante ou peu dépendante d’autres facteurs que le climat et les usages,
  • ou dans le cas contraire qu’un sous-compteur permettait de défalquer ces consommations process.

Développement du premier point : un process dépendant majoritairement des usages et du climat.

Si les process sont nombreux et que le « carnet de commande » influe énormément sur la consommation d’énergie, votre performance au titre du concours risque d’être masquée par un surcroùt d’activité (ce qu’on vous souhaite !) ou exagérément améliorée dans le cas inverse. Nous avons donc dans le passé :

  • Accepté un bâtiment avec un process 2/8 continu et stable au cours de l’année, dont la performance énergétique est Á  la main de l’utilisateur (je ne laisse pas mon appareil de soudure branché plus que nécessaire !),
  • Refusé un bâtiment administratif accolé à des serres d’essai en biotechnologie, qui en fonction des expériences étaient chauffées ou pas (consommation trop erratique),

Enfin, nous avons accepté un bâtiment qui voulait absolument concourir et dont une partie importante de sa consommation dépendait du chiffre d’affaire, il a juste concouru contre lui-même mais n’a pas été classé.