Le développement durable et CUBE.S au collège de la Morinie (62)

Publication : le 16/03/2021 à 18 h 37 min

Quand Martin Piat, référent développement durable, est arrivé dans l’établissement en tant qu’assistant d’éducation en 2015, il n’y avait pas de démarche durable particulière engagée dans le collège. Depuis, l’établissement en a fait une de ses valeurs centrales et a mis en place un grand nombre d’actions sur le sujet. En février, une semaine de lancement CUBE.S a été organisée, clôturée par une cérémonie particulièrement ambitieuse ! Nous vous proposons ici de découvrir l’engagement durable du collège, ses actions et surtout la fameuse cérémonie.

Un collège bien engagé sur la voie du développement durable

La première action durable du collège a été mise en place en 2017. Il s’agit de la récupération du papier dans les salles de classes en lien avec une entreprise locale. Constatant son succès, le collège s’est entièrement lancé dans le développement durable. Depuis, la liste des actions mises en place ne cesse de s’agrandir : équipement de compostage fourni par la communauté de commune, centre de tri interne, papier issu de forêts gérées durablement, installation de plafonniers à LED, achats d’éco-cups pour remplacer les bouteilles d’eau en plastique de la section sportive, etc. 

Cette année encore, l’établissement a renouvelé son engagement durable en poussant encore plus loin sa démarche. Par exemple, le collège va tester l’éco-pâturage, en partenariat avec le lycée agricole de la commune. La classe SEGPA horticulture va également redynamiser une friche à ciel ouvert entre deux bâtiments. Et bien sûr, le collège a rejoint CUBE.S !

En route pour CUBE.S !

Le collège de la Morinie a eu connaissance du concours grâce à un appel à projet lancé par le département du Pas-de-Calais. L’équipe développement durable, avec l’approbation de la direction, n’a pas hésité longtemps avant de se lancer dans l’aventure CUBE.S.

CUBE.S doit permettre à l’établissement de relever un triple défi :

·       Réussir à mobiliser les adultes aussi bien que les élèves

·       Officialiser et rendre visible le travail sur le développement durable du collège

·       Maintenir la sensibilisation des élèves à un haut niveau.

Le mot de Martin Piat, référent développement durable du collège : « Nous attendons de CUBE.S qu’il change les mentalités. Beaucoup de personnes n’ont pas conscience des mauvaises habitudes qu’ils ont. Il faut accélérer la prise de conscience. Il nous faut surtout former les élèves, qui sont les éco-citoyens de demain. Nous devons leur proposer des actions concrètes : c’est important pour eux de sentir que leurs gestes ont un impact direct sur l’environnement. »

La semaine de lancement CUBE.S, une réussite

Le lancement de CUBE.S s’est tenu du 08 au 19 février. Le collège a également profité de cette occasion pour célébrer l’obtention du niveau 2 du label E3D. Toute la semaine, des ateliers durables ont été organisés. Au programme : création de produits naturels et bios, animation sur le compostage, et bien d’autres encore.

Mais surtout, les élèves ont réalisé un diagnostic énergétique des différentes pièces du collège. Chaque classe a eu en charge le diagnostic de sa salle de cours attitrée et d’un espace commun de l’établissement (cantine, CDI, etc.). A l’issue de la semaine, les classes ont restitué leur travail lors de la cérémonie de lancement, le 19 février. Pour des raisons de conditions sanitaires, la cérémonie s’est déroulée en visio. Le format de restitution étant libre, les élèves ont pu laisser libre cours à leur imagination. Et la créativité a été au rendez-vous ! La cérémonie a fourmillé de présentations toutes plus originales les unes que les autres : certaines classes ont simulé une émission de télévision, d’autres encore ont réalisé un manga animé, etc.

La clôture de la cérémonie de lancement n’est pas en reste ! Le collège a pu faire venir un membre de la fondation GoodPlanet, qui s’est adressé aux élèves et au personnel. Son discours a été accompagné de la diffusion d’un extrait du film Home de Yann Arthus Bertrand. Une conclusion très inspirante !